Logo 18 SP   SDIS 82    

Service Départemental

d'Incendie et de Secours de

Tarn & Garonne

Casque SP82
ligne bas SDI82
facebook
Retrouvez nous sur Facebook
Facebook

 

Devenir Sapeur Pompier Volontaire SPV

 

 

En s'engageant librement, les sapeurs-pompiers volontaires ont choisi, en marge de leur profession, de leurs études et de leur vie de famille, d'être disponibles et de mettre leurs compétences et leur énergie au service de la communauté à toute heure du jour et de la nuit.

Issus de toutes les catégories socio-professionnelles, ils sont 811 en Tarn et Garonne.
Leur engagement à servir, à se former, permet d'assurer un maillage serré du territoire et de satisfaire le besoin de protection exprimé par la population.

Les sapeurs-pompiers volontaires, au nombre de 207 000, représentent près de 80 % des effectifs de sapeurs-pompiers en France.
Ils portent la même tenue que leurs homologues professionnels, et assurent les mêmes missions. Ils sont indispensables au maintien d'une sécurité civile sur l'ensemble du territoire du fait de leur nombre important. Ainsi, ils permettent d'assurer un maillage géographique très serré particulièrement dans les zones rurales, lorsque la présence de sapeurs-pompiers professionnels est inconcevable.

Le statut des sapeurs-pompiers volontaires, prévu dans le code général des collectivités territoriales, est abordé par la loi n°96-370 du 3 mai 1996, relative "au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers".
Le décret n°99-1039 du 10 décembre 1999 modifié par le décret du 28 novembre 2003 constitue enfin le nouveau statut des sapeurs-pompiers volontaires, en complément de la loi précitée.

 

Comment devenir sapeur-pompier volontaire ?

Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés pour une période de 5 ans tacitement reconduite.
La première année du premier engagement constitue une année probatoire, pendant laquelle l'engagement peut être résilié en cas d'insuffisance de l'intéressé. L'engagement d'un sapeur-pompier volontaire est soumis à différentes conditions :

- Avoir 16 ans au moins et 55 ans au plus.
- Jouir de ses droits civiques, ne pas avoir fait l'objet d'une peine afflictive ou infamante inscrite à son casier judiciaire.
- Mesurer au moins 1,60 m.
- Satisfaire à des critères d'aptitude physique (vue, équilibre,…).
- Etre en position régulière au regard des dispositions du service national.
- Subir un examen médical effectué par un médecin sapeur-pompier.
- Ne pas être maire d'une commune, ou adjoint au maire d'une commune de plus de 5000 habitants.


Les sapeurs-pompiers volontaires peuvent également être engagés en tant qu'officiers s'ils ont au moins 21 ans et qu'ils possèdent une qualification déterminée par arrêté du ministère de l'intérieur.
Des sapeurs-pompiers volontaires peuvent également être engagés en qualité "d'experts" s'ils possèdent des compétences en matière de risques naturels, technologiques, de l'environnement ou du suivi des contraintes psychologiques. Ces arrêtés sont actuellement en cours d'élaboration.

En outre, les personnels chargés de la prévention des incendies et de la lutte contre le feu dans les entreprises privées ou publiques ou dans les établissements recevant du public peuvent souscrire un engagement de sapeur-pompier volontaire. Un arrêté du ministère de l'intérieur va être publié afin de déterminer le grade auquel seront engagées les personnes concernées en fonction de leur qualification.

Les médecins, pharmaciens, vétérinaires et infirmiers qui remplissent les conditions d'engagement des sapeurs-pompiers volontaires peuvent intégrer le Service de Santé et de Secours Médical des services d'incendie et de secours. Ils sont portent les grades respectifs de médecin-capitaine, pharmacien-capitaine, vétérinaire-capitaine et infirmier sapeur-pompier.

En Tarn et Garonne, les engagements de sapeurs-pompiers volontaires sont effectués au 1er janvier.
Pour toute demande d'intégration dans un corps, il convient de vous renseigner auprès du chef de centre du corps de sapeurs-pompiers le plus proche de chez vous.

 

La formation des SPV

Les sapeurs-pompiers volontaires reçoivent une formation initiale d'application qui leur permet d'effectuer les tâches opérationnelles en tant qu'équipier. Répartie sur deux ans, elle dure 280 heures et comprend :

- Une formation au secourisme en équipe et au secourisme routier (PSE1 et PSE2),
- Une formation de lutte contre les incendies ( les "manoeuvres", la sécurité des personnels…),
- Une formation concernant les opérations diverses ( épuisement de locaux, mise en sécurité de personnes et de biens…).
- Une formation de Culture administrative (l'organisation des secours, les responsabilités, les devoirs des sapeurs-pompiers…).

Les sapeurs-pompiers engagés en la qualité d'officier, d'expert, de médecin, pharmacien, vétérinaire ou infirmier suivent une formation initiale qui leur est particulière.

Tout sapeur-pompier volontaire peut, s'il effectue les formations correspondantes, être nommé aux grades de caporal, sergent, adjudant puis officier.

 

Les mesures pour favoriser le développement du volontariat

Les sapeurs-pompiers volontaires constituent la base de l'organisation des secours en France. Mais depuis quelques années, l'augmentation des interventions liée à une stagnation des effectifs cause des problèmes de disponibilité des personnels. En journée, le manque de sapeurs-pompiers volontaires dans certains secteurs cause des ruptures opérationnelles. En effet, de moins en moins d'employeurs ont la possibilité de libérer leurs personnels sapeurs-pompiers volontaires, les intérêts de rentabilité et d'organisation de l'entreprise étant évidemment primordiaux.

C'est pourquoi le législateur a doté les sapeurs-pompiers d'outils afin de nouer un dialogue avec les employeurs. Les conventions, prévues par la loi n°96-370 du 3 mai 1996, sont conclues entre ceux-ci et le service d'incendie et de secours afin d'organiser la disponibilité du personnel pendant sa période de travail. Ainsi, le sapeur-pompier peut, selon un planning entendu entre les deux parties, participer à l'activité opérationnelle de son centre de secours ou se former.
En échange, des indemnisations sont prévues pour l'employeur.

Dans le département de la Tarn et Garonne, la politique de conventionnement est en marche. Un service de développement du volontariat a été créé au sein du groupement des ressources humaines.